MENU
 
logo

L’association « K a R u prod » a pour vocation d’être un lien fort entre patrimoines matériels et immatériels. Le carrou remplit une fonction précise. Il sert à nourrir la famille élargie, « à protéger » les plus jeunes, mais il est surtout l’endroit à l’intérieur duquel se déroule la majeure partie des pratiques gitanes, pour ne pas dire les plus essentielles sur le plan identitaire.

Site réalisé par l'Association WoMA
Joy Rage | KARU PROD
730
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-730,page-child,parent-pageid-560,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-3.6.1482856439,select-theme-ver-3.6,paspartu_enabled,menu-animation-underline,side_area_slide_with_content,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
 

Joy Rage

Joy Rage
The Past, Future, Present

Des envolées lyriques de Baudelaire aux incantations shamaniques de Castaneda, du pop art, cher à Warhol au manga de Tezuka, Joy Rage navigue entre passion et révolte. De l’amour pour la musique des mots, à la fureur destructrice, Joy Rage incarne à la fois, la surf music des Beach Boys et la punk rock attitude des Pussy Riot. Le nid du coucou n’était pas loin quand Eole permit à ce duo improbable de voler encore plus loin vers les cimes du rock.

 

Un rock brut, soigné et écorché, lascif et transgressif, poétique et hypnotique. Des mélodies envoutantes sublimées par une guitare perchée et une batterie agressive, un voyage cosmique en compagnie des deux dernières filles d’Hélios. Give me some pills pourrait être la dernière œuvre de Quentin Tarantino. A moins que Corto Maltese écrive un nouvel opus avec Like a Captain.

Partager le lien